AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Chers Membres & Invités de passage afin de nous aider à soutenir le Forum vous pouvez voter sur ces logo merci à tous!!!
Bienvenue sur Âme & Conscience, Site créé le 18 juillet 2009, ouvert officiellement le 27 juillet 2009!

Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Devenir Fan

les options du Forum
- Comment agrandir l'apparence du Forum
- Comment insérer une image
- Comment insérer une photo
- Comment inclure ton compte Facebook au forum
-
Comment choisir ton ambiance
- Comment afficher ou Masquer les widgets du Forum
- Options des Amis et ignorés

- Comment mettre votre diaporama
Livres sélections des Membres
Phases de la Lune


Partagez | 
 

 Petites histoires et légendes.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
cosmos1
Le Pédagogue
Le Pédagogue
avatar

Pays : Belgique
Localisation : Binche
Humeur : Bonne

MessageSujet: Petites histoires et légendes.    03.10.10 7:53

Bonjour à toutes et tous, je vais vous raconter pendant les jours à venir des histoires et légendes que l'on raconte dans ma ville, encore de nos jours, on se les transmet oralement, moi, j'ai préféré aller voir les personnes âgées dans un home, j'ai obtenu un merveilleux résultat. Pour vous aider à situer certaines histoires à venir, voilà un peu l'histoire de ma ville, c'est une ville à quelques kilomètres de la frontière française, chaque année, on y célèbre un carnaval connu dans le monde entier, c'est le carnaval de Binche. C'est une ville qui fût occuper tour à tour par les espagnoles, les français et les néerlandais. Le plus connu des espagnoles a être venu dans ma ville est Charles Quint. Sa soeur, la reine Marie de Hongrie, avait sa résidence de chasse dans la ville, on peut encore y admirer ces ruines, on est une des seules villes de Belgique a encore avoir l'entièreté de ces remparts, un peu comme Carcasone. L'histoire que je vais vous compter, c'est en fait, un miracle qui a eu lieu en 1543.
Donc, nous sommes en 1543, dans les environs de Binche, les villages ont été détruits par les troupes du Dauphin de France, il vient s'installer devant les remparts pour assiéger les binchois pensant venir rapidement à bout de notre patelin. Le 13 juillet, c'est l'attaque, nos soldats pensent à résister mais peu nombreux par rapport à l'armée française, c'est inutile, pourtant, un nommé Jean de la Tour un doyen monte sur la tour d'un couvent pour essayer de parlementer avec les troupes françaises, mais non, les français ne s'en occupent pas, mais voilà que par une nuit de brume, la nuit du 14, tout en haut des remparts, apparait un homme saint, un homme entourer de couleur blanche, c'était le St patron de la ville, notre bon Saint Ursmer, sur se fait, les troupes françaises prennent peur, un général va trouver le Dauphin de France en disant : "Nous ne pouvons nous battre contre une ville sainte." C'est ainsi que depuis, des siècles en siècles, chaque année, on fait la procession St Ursmer en honneur à notre saint patron pour commémorer son apparition aux troupes françaises, mythes ou légendes ? Je ne sais, mais depuis que je suis petit, chaque année, on assiste à la procession et ainsi, on souhaite et on prie beaucoup le Saint patron de notre ville qui nous a protéger en lui demandant de continuer à bien veiller sur la cité de Binche.
BM


<br>
Revenir en haut Aller en bas
Source
Fondatrice
avatar

Pays : La Réunion
Localisation : ici et là
Humeur : sourcien^^

MessageSujet: Re: Petites histoires et légendes.    03.10.10 8:40

Mythe ou légende, je ne sais pas non plus mais en tout cas un très beau récit, merci Cos


Le début de la Sagesse : Être ,Savoir, sans besoin de le crier.

Je suis dorénavant par ici =>

**************




CLIQUEZ SUR L'IMAGE pour accéder au nouveau site :


Guidance & Voyance Spirituelle, Ana-£l (Source)


 hebergeur d'image
Revenir en haut Aller en bas
cosmos1
Le Pédagogue
Le Pédagogue
avatar

Pays : Belgique
Localisation : Binche
Humeur : Bonne

MessageSujet: La demoiselle du château.   04.10.10 7:13

Bonjour à toutes et à tous, aujourd'hui, je vais vous parler de la demoiselle du château, c'est une légende très peu connu dans ma ville, mais pourtant, cette histoire est basée sur une base de réalité.

Au temps de Marie de Hongrie, quand elle avait sa résidence de chasse à Binche, il y avait une jeune demoiselle dont j'ai oublié le nom mais une chose que j'aie retenu, c'est son histoire. Elle avait pour habitude de venir s'asseoir à la fenêtre du haut pour regarder les alentours de Binche et ces campagnes, mais surtout pour regarder un beau seigneur qui était capitaine de la garde. Lui aussi voyait volontiers la demoiselle qui était fort belle.
Un jour, voilà notre beau capitaine embarqué avec beaucoup de gens de nos campagnes pour aller guerroyer sous les comtes du Roeulx. Le roi Henri II de France n'avait pas admis que son château fût incendié. Chaque semaine, on venait donné le nom des combattants décédés lors des affrontements, malheureusement, le capitaine de la garde était mort après la première bataille de Follembray. Dés lors, la jeune fille se mit dans un silence totale à tel point que la reine Marie de Hongrie proposa à sa demoiselle d'aller se reposer à Mariemont, dans son château, mais elle voulait rester à la fenêtre pour voir si son beau capitaine allait quand même revenir. Un jour, Henri II décida un dernier assaut contre le château de Marie de Hongrie, il fut incendié et quand on demanda à la jeune demoiselle de quitter le château, elle répondit que seul son beau capitaine la sortirait vivante de l'embrasement du château, malheureusement, elle périt dans l'incendie du château et de nos jours, par certains soirs ou nuits, en été, on peut encore apercevoir, dans les ruines du château, une lumière blanche, à la fenêtre du château, sans aucun doute la jeune demoiselle.

ZOUZOU


<br>
Revenir en haut Aller en bas
Sylvie
Admin
avatar

Pays : Belgique
Localisation : Entre-deux....
Humeur : positive... ;o)

MessageSujet: Re: Petites histoires et légendes.    04.10.10 7:20

Merci Cosmos pour ces histoires! Very Happy BM


"Dans chaque épreuve, ne cherchez pas l'ennemi, cherchez l'enseignement" Mikao USUI

Si tu souhaites soutenir ce Forum =>
Revenir en haut Aller en bas
jocelyne
le Génie
le Génie
avatar

Pays : Quebec
Localisation : St-Georges de Beauce, Québec

MessageSujet: Re: Petites histoires et légendes.    04.10.10 19:39

C'est super intéressant Cosmos ! J'adore ces histoires ! Vivement que tu en post d'autres !
Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Source
Fondatrice
avatar

Pays : La Réunion
Localisation : ici et là
Humeur : sourcien^^

MessageSujet: Re: Petites histoires et légendes.    04.10.10 19:49

Merci Cos


Le début de la Sagesse : Être ,Savoir, sans besoin de le crier.

Je suis dorénavant par ici =>

**************




CLIQUEZ SUR L'IMAGE pour accéder au nouveau site :


Guidance & Voyance Spirituelle, Ana-£l (Source)


 hebergeur d'image
Revenir en haut Aller en bas
cosmos1
Le Pédagogue
Le Pédagogue
avatar

Pays : Belgique
Localisation : Binche
Humeur : Bonne

MessageSujet: Légende du bois de Wauhu   05.10.10 6:26

Bonjour à toutes et tous.

Il y avait dans le temps à Binche deux violonistes, cousins germains, qui étaient malheureusement bossus. Or, nos deux cousins étaient amoureux de la même fille, tellement jolie, qu'ils auraient donné leur vie pour elle mais elle ne les regardait pas à cause de leur bosse.
Un beau jour, l'un des deux cousins avait eu un contrat pour jouer à des noces dans un village proche de Binche "Peissant", son contrat se terminant à Minuit, il reprend le chemin de Binche mais à travers bois. A la moitié du chemin, dans les bois de Wauhu, il entend des voix de femmes, notre ami, étonné mais ne connaissant pas le mot peur s'enfonce encore plus dans les bois pour voir ce qui se passait et au milieu d'une clairière, il y avait une bande de sorcières qui étaient en train de faire leur sabat et elles dansaient en rond avec des bâtons autour d'un grand feu. Notre violoniste, Jacques de Laulaine, monte sur un arbre pour ne pas se faire prendre par les sorcières et les regarde en train de faire leur sabat mais pris par leurs chansons, voilà notre violoniste qui prend son violon et qui se met à jouer. Les sorcières, interrompues dans leur sabat, décident d'aller voir qui se permettait de jouer du violon. Mais pour se sortir de son soucis, Jacques leur dit :" Ecoutez cet aire-ci comme il est beau." Les sorcières admiratives devant le talent de Jacques lui demandent de jouer encore 3 ou 4 airs. Jacques était content, il continue à jouer pour les sorcières. Les sorcières pour le remercier de ce qu'il avait jouer, décident de lui accorder un voeux, il leur demande de supprimer sa bosse. Les sorcières le font avec plaisir et puis, le remette sur le chemin de Binche. De retour à Binche, Jacques de Laulaine raconte son histoire et épouse la fille tellement jolie, son cousin, jaloux, décide de se rendre dans le bois de Wauhu pour jouer lui aussi pour les sorcières, mais malheureusement, jouant faux, il met les sorcières en colères et plutôt que de supprimer sa bosse, elles lui remettent celle de son cousin devant, voilà que notre violoniste retourne à Binche avec une bosse sur le ventre et une dans le dos.

Aujourd'hui encore, à Binche, il existe une rue qui se nomme "Rue de Laulaine".

ZOUZOU


<br>
Revenir en haut Aller en bas
Sylvie
Admin
avatar

Pays : Belgique
Localisation : Entre-deux....
Humeur : positive... ;o)

MessageSujet: Re: Petites histoires et légendes.    05.10.10 6:31

Merci Cosmos pour cette nouvelle histoire! Very Happy BM


"Dans chaque épreuve, ne cherchez pas l'ennemi, cherchez l'enseignement" Mikao USUI

Si tu souhaites soutenir ce Forum =>
Revenir en haut Aller en bas
Source
Fondatrice
avatar

Pays : La Réunion
Localisation : ici et là
Humeur : sourcien^^

MessageSujet: Re: Petites histoires et légendes.    05.10.10 6:35

Comme quoi la jalousie est un vilain défaut Razz Razz
Merci Cos pour cette nouvelle légende


Le début de la Sagesse : Être ,Savoir, sans besoin de le crier.

Je suis dorénavant par ici =>

**************




CLIQUEZ SUR L'IMAGE pour accéder au nouveau site :


Guidance & Voyance Spirituelle, Ana-£l (Source)


 hebergeur d'image
Revenir en haut Aller en bas
cosmos1
Le Pédagogue
Le Pédagogue
avatar

Pays : Belgique
Localisation : Binche
Humeur : Bonne

MessageSujet: La chapelle de Louis XI   06.10.10 6:27

Bonjour à toutes et tous, ici, c'est un mélange de légende et d'histoire vraie.

Si vous vous promenez dans les environs de Binche, vous vous rendrez certainement vers Velreille-les-Brayeux, en passant par le bois de Pincemaille où Napoléon fit couper plus de 900 gros chênes pour la marine impériale, et l'on vous contera dans le village la légende de la fontaine "Saint Ursmer".
En effet, St Ursmer se promenait dans les environs de l'abbaye de Bonne-Espérance quand il eut une violente rage de dents, se trouvant dans un sentier au milieu des champs, il en perdu une qui, en tombant, fit jaillir une source que l'on peut encore voir aujourd'hui, à côté de laquelle on y a construit une chapelle. A Bonne Espérance, dans un chemin de terre bordant l'abbaye se trouvait une chapelle qui fut démontée il y a quelques années et qui sera reconstruite à l'intérieur des murs de l'abbaye suite aux dépradations qu'elle a subie par des gens irrespectueux.
Pourtant, cette chapelle a aussi son histoire basée sur un fait historique.
En 1461, Louis XI qui n'était encore que Dauphin, était venu se placer sous la protection de Philippe le Bon, dans son château de Genappe, car son père le menaçait.
Louis XI venait souvent implorer la Vierge au monastère. Un jour qu'il se reposait au milieu de la campagne voisine de l'abbaye, après une visite à la Vierge, celle-ci lui apparut en songe. Elle vint lui dire "de ne point porter des vêtements venant de France", Louis en parla à son confesseur.
A ce moment là, on lui apporta des vêtements confectionnés tout spécialement pour lui. Le Dauphin les refusa et les fit porter par celui qui les lui avaient apportés. Ce dernier mourut peu après car les vêtements contenaient du poison. C'est ainsi que Louis XI fit ériger une chapelle et sur la tablette à l'intérieur de celle-ci, fit graver cette inscription :
"Louis XI, Roy de France, demeurant à Genappe, devant parvenir à la couronne, visitait souvent l'image miraculeuse de Notre-Dame de Bonne-Espérance d'où retournant en l'an 1461, s'estant endormi en ce lieu cy, la Sainte Vierge lui apparut et le préserva de la mort qu'on allait donner par du poison. En mémoire duquel miracle en a ici mis cette chapelle".

ZOUZOU


<br>
Revenir en haut Aller en bas
cosmos1
Le Pédagogue
Le Pédagogue
avatar

Pays : Belgique
Localisation : Binche
Humeur : Bonne

MessageSujet: La fontaine de Jouvance   07.10.10 6:01

Bonjour à toutes et tous.


Il y a bien longtemps, un vieil homme, ouvrier tailleur de profession s'en allait en été vendre des vêtements de moins bonnes qualités. Il prenait la route des villages aux alentours de Binche, habillé dans un vieux costume noire, il se rendait chez les fermiers pour vendre ces vêtements qu'il avait fabriqué avec des restes de tissus. Tout en allant, notre homme pensait déjà aux paysans qui allaient non seulement, comme tous les ans, lui acheter ces vêtements, mais lui offrir une brique de beurre, des oeufs, quelques fois, une bouteille d'alcool. En montant vers le village de Merbes par la rue de La Guinguette, il s'arrête un peu parce que la charette qu'il utilise pour transporter les vêtements est pesante, il faut dire qu'il n'a plus 20 ans quand tout d'un coup, il voit dans la rigole un nain avec un morceau de roseau dans la main et il soufflait dans ce morceau de roseau. Notre ouvrier tailleur lui demande qui il est et qu'est-ce qu'il fait avec ce morceau de roseau. Le nain lui répond en riant qu'il était le lutin de la ruelle aux Mourdreux (râleurs), pas loin de là et que tout les jours au matin, à l'aube, il va se promener mais jamais on ne le voyait sauf cette fois-ci parce qu'il était en retard. Notre homme n'en croyait pas ces yeux, au bout d'un moment, l'homme en cherchant à mieux voir, frottant ces yeux dit au lutin que ces yeux piquaient à force de travailler sur sa confection, mais naturellement, il fallait le faire pour nourrir la petite famille, notre lutin l'écoute attentivement, il écoutait sans rien dire, de temps-en-temps, il grattait sa barbe. Notre ouvrier tailleur continuait de parler et à se plaindre en disant que là où ils étaient, il devrait y avoir une auberge pour pouvoir boire et se reposer un peu. Le lutin lui répondit que lui, ne savait pas faire cela, que ce n'était pas dans ses moyens de remettre le terrain à niveau. Tout ce qu'il pouvait faire, c'était lui donner à boire. Le tailleur lui dit qu'il ne fallait pas le prendre pour un sot et que cela était impossible, le lutin lui répondit que pour lui, rien d'impossible. D'ailleurs, il reprit sa flûte et commence à jouer un air et il fait sortir de terre une coulée d'eau tellement claire que notre homme en reste stupéfait. L'homme lui demande, comment a-t-il fait cela et le lutin lui réponds :"Je m'appelle Jouvance, frottez vos yeux avec mon eau et vous irez beaucoup mieux. Notre ouvrier se frotte les yeux avec l'eau et comme de juste, ces yeux ne lui piquent plus si fort. Il relève sa tête pour remercier le lutin et mais le lutin avait déjà disparu. En rentrant de Merbes, notre tailleur a raconté son histoire à tout le monde. Beuacoup on rit de lui mais d'autres ont été chercher de l'eau pour se soigner et ont été guéris, c'est depuis ce temps-là que l'on appelle cette rue, la fontaine de Jouvance. C'est bien des siècles plus tard que l'on ouvert un cabaret mais la fontaine de Jouvance a disparu.

ZOUZOU


<br>
Revenir en haut Aller en bas
jocelyne
le Génie
le Génie
avatar

Pays : Quebec
Localisation : St-Georges de Beauce, Québec

MessageSujet: Re: Petites histoires et légendes.    07.10.10 13:28

Merci Cosmos ! Que de légendes ! Il doit bien y en avoir des milliers dans toute l'Europe. Nous ici on en a mais pas autant que chez-vous parce que nous sommes trop jeunes ! On a, au Québec, un conteur qui se nomme Fred Pellerin. Il est dans la trentaine et se promène un peu partout pour donner des spectacles et il est très bon pour raconter nos légendes Québécoises. Ça me donne envie d'aller le voir !
Merci pour ces nouvelles légendes !
BM
Revenir en haut Aller en bas
cosmos1
Le Pédagogue
Le Pédagogue
avatar

Pays : Belgique
Localisation : Binche
Humeur : Bonne

MessageSujet: Les baraquis et l'enfant.   08.10.10 6:15

Bonjour à toutes et à tous.

Ici, je dois vous dire que le mot Baraqui en Belgique, à l'origine est un mot désignant tout les artistes qui allait de ville en ville, des ambulants, des gens du cirque,... Cela n'a rien de méchant et au contraire, quand vous aurez lu l'histoire, vous verrez qu'elle est très belle.

Dans la petite rue du côté de la Grand Place de Binche habitait une vieille dame qui avait la garde de sa petite fille, son fils et sa belle-fille ayant été emportés par la grippe espagnole. A ce moment-là, on ne parlait pas encore d'assurance et de tout les acquis sociaux que nous avons aujourd'hui et pour éduquer convenablement la gamine, notre grand-mère devait se lever tôt et aller coucher tard, nettoyant pour l'un, repassant pour l'autre, faisant le jardin d'un troisième, la petite fille ne savait pas et ces jambes refusaient de lui obéir. Les médecins disaient qu'il fallait l'opérer, des autres étaient contre. De toute façon, pour cela, il fallait de l'argent et la grand-mère n'en avait pas.
Un jour, un petit cirque est venu s'installer sur la place, tout les gens étaient joyeux, rendez-vous compte, la télévision n'existait pas et c'était un évènement de voir cela. Dans la petite rue à côté de la grand Place, la gamine regardait tristement par la fenêtre, les gens du cirque passer avec les roulottes, , les ânes, les chevaux, les chèvres. Dans ceux qui passaient, un vieux monsieur regardait l'enfant et la petite fille l'avait remarqué et à chaque passage, il lui faisait un petit signe de la main. A un moment donné, l'homme s'arrête devant la fenêtre entrouverte et lui demande pourquoi n'allait-elle pas voir les bêtes et les artistes comme les autres enfants. L'enfant lui raconte ces déboires , l'homme écoute avec douceur la gamine lui demanda tout d'un coup si dans les artistes de cirque il y avait une danseuse sur corde. L'homme lui répond que oui et lui demande pourquoi ? La petite fille lui répond parce qu'elle aimerait bien danser sur une corde, mais qu'à cause de ces jambes,... L'homme ennuyé lui dit, un jour ou l'autre, tu seras capable d'en faire autant et qu'elle danserait comme un petit rat de l'opéra.
Après, en s'excusant, il lui dit qu'il devait aller travailler parce qu'un cirque, ce n'est pas seulement une place de plaisir mais un gros travail.
La soirée venue, la grand-mère avait peur, on lui avait dit que dans le temps, ces gens-là prenaient les enfants pour les faire travailler dans les cirques.
Que cela devait être beau, pensait l'enfant, comment sont les clowns ? Que font les acrobates ?
Grand-mère demande l'enfant, laisses-moi écouter un moment, écoutez les gens comme ils ont du plaisir, ça me fait du bien. La grand-mère n'a pas su faire autrement que de laisser l'enfant écouter les gens rirent. Après le spectacle, les gens qui repassaient dans la rue, riaient, parlaient de tel ou tels acrobate. Quand tout d'un coup, on frappe à la porte, la grand-mère se demandant qui cela pouvait-il être à une heure pareille. La gamine lui dit d'ouvrir et que l'on verrait bien.
La grand-mère demande :-qui c'est ?
-Ouvrez la porte lui dit-on, n'ayez pas peur, lui réponds une voix.
Elle n'avait pas encore entrouvert la porte que rentre dans la maison des clowns, des jongleurs, un singe avec les musiciens, et devant la gamine, il commence à donner leur spectacle. A un moment donné, un des clowns, vous l'avez reconnu, l'homme qui avait parlé avec la gamine par la fenêtre, lui dit de regarder par la fenêtre et avançant doucement l'enfant sur sa chaise, il ouvre la fenêtre toute grande. A la porte, entourée de grosses torches, on avait tendu un fil sur lequel dansait une jeune fille. Quelle soirée pour la gamine, les artistes de cirque s'en donnaient plus que d'habitude, puis, la danseuse est rentrée dans la maison et a déposé sur les genoux de la fille, sa robe de spectacle. L'enfant demande à sa grand-mère de lui passer la robe et devant les rires des clowns. La danseuse sur corde prend l'enfant par la main et lui dit :- ce sera bientôt ton tour. L'enfant, serrant la main de la danseuse, commence tout doucement à se lever, elle avance un pied, la grand-mère lui demande de recommencer. L'enfant recommence et c'est la jambe qui recommence doucement à bouger, la gamine était sur la bonne voie de la guérison parce qu'un homme qui n'était pas plus riche que la grand-mère avait un coeur qui avait vu encore plus malheureux que lui.

ZOUZOU


<br>
Revenir en haut Aller en bas
Sylvie
Admin
avatar

Pays : Belgique
Localisation : Entre-deux....
Humeur : positive... ;o)

MessageSujet: Re: Petites histoires et légendes.    08.10.10 7:42

cosmos1 a écrit:
Bonjour à toutes et tous, ici, c'est un mélange de légende et d'histoire vraie.

Si vous vous promenez dans les environs de Binche, vous vous rendrez certainement vers Velreille-les-Brayeux, en passant par le bois de Pincemaille où Napoléon fit couper plus de 900 gros chênes pour la marine impériale, et l'on vous contera dans le village la légende de la fontaine "Saint Ursmer".
En effet, St Ursmer se promenait dans les environs de l'abbaye de Bonne-Espérance quand il eut une violente rage de dents, se trouvant dans un sentier au milieu des champs, il en perdu une qui, en tombant, fit jaillir une source que l'on peut encore voir aujourd'hui, à côté de laquelle on y a construit une chapelle. A Bonne Espérance, dans un chemin de terre bordant l'abbaye se trouvait une chapelle qui fut démontée il y a quelques années et qui sera reconstruite à l'intérieur des murs de l'abbaye suite aux dépradations qu'elle a subie par des gens irrespectueux.
Pourtant, cette chapelle a aussi son histoire basée sur un fait historique.
En 1461, Louis XI qui n'était encore que Dauphin, était venu se placer sous la protection de Philippe le Bon, dans son château de Genappe, car son père le menaçait.
Louis XI venait souvent implorer la Vierge au monastère. Un jour qu'il se reposait au milieu de la campagne voisine de l'abbaye, après une visite à la Vierge, celle-ci lui apparut en songe. Elle vint lui dire "de ne point porter des vêtements venant de France", Louis en parla à son confesseur.
A ce moment là, on lui apporta des vêtements confectionnés tout spécialement pour lui. Le Dauphin les refusa et les fit porter par celui qui les lui avaient apportés. Ce dernier mourut peu après car les vêtements contenaient du poison. C'est ainsi que Louis XI fit ériger une chapelle et sur la tablette à l'intérieur de celle-ci, fit graver cette inscription :
"Louis XI, Roy de France, demeurant à Genappe, devant parvenir à la couronne, visitait souvent l'image miraculeuse de Notre-Dame de Bonne-Espérance d'où retournant en l'an 1461, s'estant endormi en ce lieu cy, la Sainte Vierge lui apparut et le préserva de la mort qu'on allait donner par du poison. En mémoire duquel miracle en a ici mis cette chapelle".

ZOUZOU


Ah wouaw!!!génial Cos et merci !


"Dans chaque épreuve, ne cherchez pas l'ennemi, cherchez l'enseignement" Mikao USUI

Si tu souhaites soutenir ce Forum =>
Revenir en haut Aller en bas
Sylvie
Admin
avatar

Pays : Belgique
Localisation : Entre-deux....
Humeur : positive... ;o)

MessageSujet: Re: Petites histoires et légendes.    08.10.10 7:46

cosmos1 a écrit:
Bonjour à toutes et tous.


Il y a bien longtemps, un vieil homme, ouvrier tailleur de profession s'en allait en été vendre des vêtements de moins bonnes qualités. Il prenait la route des villages aux alentours de Binche, habillé dans un vieux costume noire, il se rendait chez les fermiers pour vendre ces vêtements qu'il avait fabriqué avec des restes de tissus. Tout en allant, notre homme pensait déjà aux paysans qui allaient non seulement, comme tous les ans, lui acheter ces vêtements, mais lui offrir une brique de beurre, des oeufs, quelques fois, une bouteille d'alcool. En montant vers le village de Merbes par la rue de La Guinguette, il s'arrête un peu parce que la charette qu'il utilise pour transporter les vêtements est pesante, il faut dire qu'il n'a plus 20 ans quand tout d'un coup, il voit dans la rigole un nain avec un morceau de roseau dans la main et il soufflait dans ce morceau de roseau. Notre ouvrier tailleur lui demande qui il est et qu'est-ce qu'il fait avec ce morceau de roseau. Le nain lui répond en riant qu'il était le lutin de la ruelle aux Mourdreux (râleurs), pas loin de là et que tout les jours au matin, à l'aube, il va se promener mais jamais on ne le voyait sauf cette fois-ci parce qu'il était en retard. Notre homme n'en croyait pas ces yeux, au bout d'un moment, l'homme en cherchant à mieux voir, frottant ces yeux dit au lutin que ces yeux piquaient à force de travailler sur sa confection, mais naturellement, il fallait le faire pour nourrir la petite famille, notre lutin l'écoute attentivement, il écoutait sans rien dire, de temps-en-temps, il grattait sa barbe. Notre ouvrier tailleur continuait de parler et à se plaindre en disant que là où ils étaient, il devrait y avoir une auberge pour pouvoir boire et se reposer un peu. Le lutin lui répondit que lui, ne savait pas faire cela, que ce n'était pas dans ses moyens de remettre le terrain à niveau. Tout ce qu'il pouvait faire, c'était lui donner à boire. Le tailleur lui dit qu'il ne fallait pas le prendre pour un sot et que cela était impossible, le lutin lui répondit que pour lui, rien d'impossible. D'ailleurs, il reprit sa flûte et commence à jouer un air et il fait sortir de terre une coulée d'eau tellement claire que notre homme en reste stupéfait. L'homme lui demande, comment a-t-il fait cela et le lutin lui réponds :"Je m'appelle Jouvance, frottez vos yeux avec mon eau et vous irez beaucoup mieux. Notre ouvrier se frotte les yeux avec l'eau et comme de juste, ces yeux ne lui piquent plus si fort. Il relève sa tête pour remercier le lutin et mais le lutin avait déjà disparu. En rentrant de Merbes, notre tailleur a raconté son histoire à tout le monde. Beuacoup on rit de lui mais d'autres ont été chercher de l'eau pour se soigner et ont été guéris, c'est depuis ce temps-là que l'on appelle cette rue, la fontaine de Jouvance. C'est bien des siècles plus tard que l'on ouvert un cabaret mais la fontaine de Jouvance a disparu.

ZOUZOU

Ah ben mince alors,ça c'est pas de chance.....tout ça pour un cabaret!lolol
On reconnait bien là les hommes!LOLOLOLOLOL

Merci Cos et bien dis donc,il y a en des histoires sur ton patelin! BM


"Dans chaque épreuve, ne cherchez pas l'ennemi, cherchez l'enseignement" Mikao USUI

Si tu souhaites soutenir ce Forum =>
Revenir en haut Aller en bas
cosmos1
Le Pédagogue
Le Pédagogue
avatar

Pays : Belgique
Localisation : Binche
Humeur : Bonne

MessageSujet: Les petites histoires et légendes   08.10.10 8:11

Bonjour à toutes et tous.
Sylvie, je n'en connais pas la moitié, mais bon, il y a quelques années, j'ai écrit pour un travail d'histoire, un petit livret intitulé "Contes, légendes, croyances, superstitions de Binche et environ"
Mais je suis sûr que chaque ville de Belgique, de France a son histoire de sorcières, lutin, vieil homme sage, apparition,...
Je suis sûr que dans ta ville, il doit y en avoir, évidemment, on ne sait pas tout connaitre.
ZOUZOU


<br>
Revenir en haut Aller en bas
cosmos1
Le Pédagogue
Le Pédagogue
avatar

Pays : Belgique
Localisation : Binche
Humeur : Bonne

MessageSujet: Un peu plus long   10.10.10 7:05

Bonjour à toutes et tous. Je n'aie pas su vous mettre une petite histoire hier car celle d'aujourd'hui m'a été raconté en patois de ma région, et il a fallu en faire la traduction en français correct pour une plus grande compréhension par tout le monde sur le forum.

Le Binchois, l'âne, la table et le bâton.

Un binchois qui n'en sortait plus, était décidé à chercher du travail dans une autre région que la région de Binche, rendez-vous compte, il vivait sur l'aumône des pauvres. L'homme s'en allait, tête baissée, tout en pensant, qu'est-ce qui m'a fait un pays pareille ? Vivre ainsi, ce n'est plus vivre.
Un homme le suivait en boitant , tenant par la bride, un âne.
- Où vas-tu ainsi Binchois, lui demande l'homme.
-Ne m'en parlez pas, comme je suis ici, j'ai déjà fait beaucoup de kilomètres pour chercher du travail, il n'y a rien à faire.
Et notre binchois explique son malheur, le paysan lui dit :
- Ecoutez-moi, vous avez l'air d'un brave homme, pour vos soucis, tenez, prenez cet âne et vous n'avez qu'à lui dire, âne, fais tes besoins et vous aurez beaucoup d'argent.
Notre brave binchois retourne chez lui avec l'âne, mais comme il avait fait beaucoup de kilomètres, il prit une place dans une auberge et dit à l'aubergiste, surtout, ne dites jamais à mon âne, fais tes besoins car sinon, vous aurez beaucoup de malheur, tout aussi vite le binchois coucher, l'aubergiste descend à l'écurie et dit à l'âne, fais tes besoins et voilà notre âne qui fait des gros billets et des pièces d'or. Evidement, le lendemain, quand il reprit son âne, il paya l'aubergiste et rentra chez lui, il demanda à sa femme d'étendre sur le sol une nappe, lui, dit à l'âne, fais tes besoins âne, l'âne a tellement fait ces besoins que la femme du binchois l'a mis à la porte, reprenant le chemin de la veille, le binchois au même endroit rencontre encore le paysan, mais portant une table sur son dos, le binchois lui explique son affaire tout en lui disant que ce n'est pas beau de rire des gens et de leur créer des soucis. Que sa femme ne le reprendrait que quand il aurait trouver du travail. L'homme lui dit, prenez ma table, vous n'aurez qu'à lui dire, table, dresses-toi, et vous n'aurez plus jamais faim. Notre homme reprend la table du paysan et retourne chez lui, ayant fait le même nombre de kilomètre qu'hier, il s'arrête à l'auberge pour passer la nuit, il demande à l'aubergiste de mettre bien à place sa table mais surtout, de ne pas dire dresses-toi, table, sinon, vous aurez beaucoup de malheur. A peine le binchois dans le sommeil, l'aubergiste dit table, dresses-toi qu'aussi vite, la table s'est remplie de bonnes choses. Logiquement, le lendemain matin, l'homme quitte l'aubergiste et retourne chez lui en demandant à son épouse de faire de la place pour une nouvelle table, lui, regarde la table et lui dit, table, dresses-toi. Mais la table est toujours rester pareil, son épouse, noir de rage, le mets à la porte en lui disant que plus jamais il ne mettrait les pieds chez eux tant qu'il n'aurait pas un travail correct. De nouveaux, il passe la nuit chez lui et le lendemain matin, il reprend le même chemin que les autres jours en étant de très mauvaise humeur, toujours au même endroit, il rencontre toujours le même paysan qui lui dit:
-Ça ne va pas binchois, non, je devrais vous faire du mal, mon épouse ne veut plus de moi tant que je n'aurais pas un travail correct. Mais l'âne, la table,... Le binchois lui dit que c'est méchant de se moquer des autres et le paysan lui demande vraiment de tout lui raconter, depuis leur première rencontre. Le paysan a vite fait de comprendre les astuces de l'aubergiste. Le paysan lui dit, prenez ce bâton et retourner chez vous, de re chef, le binchois reprend le chemin du retour en s'appuyant sur le bâton, arrivé à l'auberge, l'aubergiste lui dit qu'il avait encore une place de libre, lui rentre dans l'auberge, prends son diner et passe la nuit à l'auberge tout en demandant à l'aubergiste de ne jamais dire, Kin nia. L'aubergiste lui dit de ne pas s'en fait que lui était de bonne éducation et qu'il n'était pas un voleur.
Oui, penses le binchois, c'est cela, il va se coucher mais se met au lit tout habiller et quelques minutes après, on entend de grand bruit dans l'auberge, l'aubergiste avait dit, Kin nia, et le bâton s'était mis à frapper sur les reins de l'aubergiste, l'aubergiste promet au binchois que s'il fait arrêter le bâton, il lui rendrait son âne, la table et prendrais sur lui ces frais à l'auberge. Aussi tôt dit, aussi tôt fait, le binchois dit : Bâton, arrêtes. Le bâton arrête de frapper l'aubergiste et rends au binchois ces biens, le binchois, retourne alors, pendant la nuit chez lui, avec l'âne et sur l'âne, la table et le bâton.
Notre binchois avait rencontrer le Bon Dieu qui était venu punir sur la terre des voleurs.

ZOUZOU


<br>
Revenir en haut Aller en bas
Sylvie
Admin
avatar

Pays : Belgique
Localisation : Entre-deux....
Humeur : positive... ;o)

MessageSujet: Re: Petites histoires et légendes.    13.10.10 9:16

cosmos1 a écrit:
Bonjour à toutes et tous.
Sylvie, je n'en connais pas la moitié, mais bon, il y a quelques années, j'ai écrit pour un travail d'histoire, un petit livret intitulé "Contes, légendes, croyances, superstitions de Binche et environ"
Mais je suis sûr que chaque ville de Belgique, de France a son histoire de sorcières, lutin, vieil homme sage, apparition,...
Je suis sûr que dans ta ville, il doit y en avoir, évidemment, on ne sait pas tout connaitre.
ZOUZOU

En fait,je me rends compte que je ne m'y étais pas vraiment intéressée auparavant et que personne n'avait ouvert ma curiosité sur celles-ci! Very Happy
C'est vraiment très sympa de ta part ce partage,j'aime beaucoup..... KOILL BM


"Dans chaque épreuve, ne cherchez pas l'ennemi, cherchez l'enseignement" Mikao USUI

Si tu souhaites soutenir ce Forum =>
Revenir en haut Aller en bas
Sylvie
Admin
avatar

Pays : Belgique
Localisation : Entre-deux....
Humeur : positive... ;o)

MessageSujet: Re: Petites histoires et légendes.    13.10.10 9:21

cosmos1 a écrit:
Bonjour à toutes et tous. Je n'aie pas su vous mettre une petite histoire hier car celle d'aujourd'hui m'a été raconté en patois de ma région, et il a fallu en faire la traduction en français correct pour une plus grande compréhension par tout le monde sur le forum.

Le Binchois, l'âne, la table et le bâton.

Un binchois qui n'en sortait plus, était décidé à chercher du travail dans une autre région que la région de Binche, rendez-vous compte, il vivait sur l'aumône des pauvres. L'homme s'en allait, tête baissée, tout en pensant, qu'est-ce qui m'a fait un pays pareille ? Vivre ainsi, ce n'est plus vivre.
Un homme le suivait en boitant , tenant par la bride, un âne.
- Où vas-tu ainsi Binchois, lui demande l'homme.
-Ne m'en parlez pas, comme je suis ici, j'ai déjà fait beaucoup de kilomètres pour chercher du travail, il n'y a rien à faire.
Et notre binchois explique son malheur, le paysan lui dit :
- Ecoutez-moi, vous avez l'air d'un brave homme, pour vos soucis, tenez, prenez cet âne et vous n'avez qu'à lui dire, âne, fais tes besoins et vous aurez beaucoup d'argent.
Notre brave binchois retourne chez lui avec l'âne, mais comme il avait fait beaucoup de kilomètres, il prit une place dans une auberge et dit à l'aubergiste, surtout, ne dites jamais à mon âne, fais tes besoins car sinon, vous aurez beaucoup de malheur, tout aussi vite le binchois coucher, l'aubergiste descend à l'écurie et dit à l'âne, fais tes besoins et voilà notre âne qui fait des gros billets et des pièces d'or. Evidement, le lendemain, quand il reprit son âne, il paya l'aubergiste et rentra chez lui, il demanda à sa femme d'étendre sur le sol une nappe, lui, dit à l'âne, fais tes besoins âne, l'âne a tellement fait ces besoins que la femme du binchois l'a mis à la porte, reprenant le chemin de la veille, le binchois au même endroit rencontre encore le paysan, mais portant une table sur son dos, le binchois lui explique son affaire tout en lui disant que ce n'est pas beau de rire des gens et de leur créer des soucis. Que sa femme ne le reprendrait que quand il aurait trouver du travail. L'homme lui dit, prenez ma table, vous n'aurez qu'à lui dire, table, dresses-toi, et vous n'aurez plus jamais faim. Notre homme reprend la table du paysan et retourne chez lui, ayant fait le même nombre de kilomètre qu'hier, il s'arrête à l'auberge pour passer la nuit, il demande à l'aubergiste de mettre bien à place sa table mais surtout, de ne pas dire dresses-toi, table, sinon, vous aurez beaucoup de malheur. A peine le binchois dans le sommeil, l'aubergiste dit table, dresses-toi qu'aussi vite, la table s'est remplie de bonnes choses. Logiquement, le lendemain matin, l'homme quitte l'aubergiste et retourne chez lui en demandant à son épouse de faire de la place pour une nouvelle table, lui, regarde la table et lui dit, table, dresses-toi. Mais la table est toujours rester pareil, son épouse, noir de rage, le mets à la porte en lui disant que plus jamais il ne mettrait les pieds chez eux tant qu'il n'aurait pas un travail correct. De nouveaux, il passe la nuit chez lui et le lendemain matin, il reprend le même chemin que les autres jours en étant de très mauvaise humeur, toujours au même endroit, il rencontre toujours le même paysan qui lui dit:
-Ça ne va pas binchois, non, je devrais vous faire du mal, mon épouse ne veut plus de moi tant que je n'aurais pas un travail correct. Mais l'âne, la table,... Le binchois lui dit que c'est méchant de se moquer des autres et le paysan lui demande vraiment de tout lui raconter, depuis leur première rencontre. Le paysan a vite fait de comprendre les astuces de l'aubergiste. Le paysan lui dit, prenez ce bâton et retourner chez vous, de re chef, le binchois reprend le chemin du retour en s'appuyant sur le bâton, arrivé à l'auberge, l'aubergiste lui dit qu'il avait encore une place de libre, lui rentre dans l'auberge, prends son diner et passe la nuit à l'auberge tout en demandant à l'aubergiste de ne jamais dire, Kin nia. L'aubergiste lui dit de ne pas s'en fait que lui était de bonne éducation et qu'il n'était pas un voleur.
Oui, penses le binchois, c'est cela, il va se coucher mais se met au lit tout habiller et quelques minutes après, on entend de grand bruit dans l'auberge, l'aubergiste avait dit, Kin nia, et le bâton s'était mis à frapper sur les reins de l'aubergiste, l'aubergiste promet au binchois que s'il fait arrêter le bâton, il lui rendrait son âne, la table et prendrais sur lui ces frais à l'auberge. Aussi tôt dit, aussi tôt fait, le binchois dit : Bâton, arrêtes. Le bâton arrête de frapper l'aubergiste et rends au binchois ces biens, le binchois, retourne alors, pendant la nuit chez lui, avec l'âne et sur l'âne, la table et le bâton.
Notre binchois avait rencontrer le Bon Dieu qui était venu punir sur la terre des voleurs.

ZOUZOU


Quelle belle histoire Cos.... Very Happy BM


"Dans chaque épreuve, ne cherchez pas l'ennemi, cherchez l'enseignement" Mikao USUI

Si tu souhaites soutenir ce Forum =>
Revenir en haut Aller en bas
Etoile
Cartomancienne/Co-Modérateur
avatar


MessageSujet: Re: Petites histoires et légendes.    13.10.10 13:07

J'adore tes récits Cosmos !! Merci et continues surtout !!


CALIN9



Si tu souhaites soutenir ce Forum =>
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Petites histoires et légendes.    

Revenir en haut Aller en bas
 
Petites histoires et légendes.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» des petites histoires philosophiques
» Petites histoires drôles:
» petites histoires et instruction civique et morale
» des histoires chrétiennes de Noêl
» Pas vraiment une blague, une petite histoire...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Âme et Conscience :: le Monde des Croyances & Autres :: Mythes, légendes, croyances et autres-
Sauter vers: